Rencontres avec la mission du centre parlementaire canadien dans le cadre du Projet "LIPSG"

Dernière mise à jour : 7 juin

Le projet Législatures Inclusives pour des Politiques Sensibles au Genre (LIPSG) piloté par le centre parlementaire canadien, est destiné aux personnes les plus pauvres et les plus marginalisées en particulier les femmes et les filles; le but étant d'établir et de renforcer les liens entre parlement et Organisations de la Société Civile. C'est dans cette perspective que WiLDAF-Togo est impliqué dans cette action, d'où la tenue des rencontres avec la mission dans cette semaine du 4 avril 2022.

Photo de famille avec la mission du centre parlementaire canadienne.


La pandémie COVID 19 a eu un impact considérable sur la vie des plus pauvres et des plus marginalisée en particulier les femmes et les filles. Le fait de prendre en compte les impacts, nous amène donc à veiller à ce que les voix des femmes et les voix marginalisées contribuent aux réponses, aux programmes et efforts de rétablissement.


En effet, pour une gouvernance inclusive avec une amélioration des résultats du développement, il est très important que les législateurs comprennent et prennent en compte les différences dans l'élaboration des politiques, des lois et des budgets qui affectent différentes personnes de différentes manières.


Le Centre parlementaire canadien compte mener alors des actions qui permettront de rassembler les Organisation de la Société Civile, les personnes les plus pauvres et le plus marginalisées en particulier les femmes et les filles, en vue d'un engagement accru de leur part dans la dans les processus décisionnels et démocratiques.



Photo de famille avec la délégation du centre parlementaire canadienne et les OSC présentes.


Il s'agit également d'améliorer l'efficacité des élus dans la promotion de lois, politiques et budgets inclusifs et sensibles au genre; et de renforcer la transparence des corps législatifs dans la représentation des besoins des personnes les plus pauvres et les plus marginalisées, en particulier les femmes et les filles. Bref cela va établir des liens entre parlementaires et OSC. Par ailleurs, nous avons eu le plaisir de compter parmi nous des organisation telles que Alafia, Horizon et Développement, ADA Togo qui ont participé cette rencontre.

15 vues0 commentaire