top of page

WiLDAF-Togo et le projet Agir pour l'Abandon des Mariages d'Enfants (AAME)



52% au Mali et 41% dans la région des savanes au Togo, le mariage d’enfants demeure une

réalité qui mérite une attention particulière.


Dans le but de contribuer à l’éradication de ce fléau qui freine l’épanouissement de ces enfants et le développement de ces deux pays (Togo et Mali), WiLDAF-AO en partenariat avec WiLDAF-Togo et FAMME et WiLDAF-Mali et AMSOPT a initié le projet dénommé Agir pour l’Abandon des mariages d'Enfants ( AAME).


Ce projet mènera une série d’activités impliquant plusieurs catégories d’acteurs à savoir

les organisations de la Société civile, les leaders communautaires, religieux, étatiques les

jeunes filles du Mali et du Togo et la CEDEAO.


Les activités phares de ce projet de 30 mois sont entre autres: une collecte de données au niveau national sur le mariage d’enfants, les violences basées sur le genre et les DSSR; des renforcements de capacités; des sensibilisations; le plaidoyer, des apprentissages et le partage d’expériences.


Notons qu’au Togo, le projet interviendra essentiellement dans les régions centrale et des

savanes.


Un atelier national de deux jours, les 27 et 28 mars 2023 a permis aux OSC identifiées de

s’approprier le projet Agir pour l'Abandon des Mariages d'Enfants.

90 vues0 commentaire
bottom of page