WiLDAF-TOGO sur le projet "Féministes en Action"

Dernière mise à jour : 7 juin

Ce 31 Mars 2022 le réseau WiLDAF-Togo a pris part au lancement officiel du projet "Féministes en Action" qui s'est déroulé à Cotonou au Benin. Ce projet est une initiative de CARE Benin/Togo et est soutenu financièrement par l'AFD (Agence Française de Développement); dans le but de soutenir les organisations féministes du sud en faveur d'un monde plus égalitaire.



"Féministe en Action" est un outil très important dans la lutte contre les inégalités de genre en particulier les violences basées sur le genre dans les communautés togolaises et béninoises. il s'agit de fournir des ressources nécessaires aux Organisations de la Société Civile, pour renforcer leurs capacités au niveau financier, technique et organisationnel, afin d'avoir les moyens de changer les choses au niveau local et global. Pour l'AFD, "l'aspect extrêmement importante du Féministe en Action est son ambition de construire des ponts entre les mouvements des OSC françaises, Béninoises et Togolaises. L'AFD a tout à fait conscience que l'égalité entre les hommes et les femmes doit se construire sur le terrain". A affirmé M.JEROME BERTRAND-HARDY, Directeur de L'AFD-BENIN.


Lors du lancement, le projet a d'abord été présenté à l'assistance constituée d'autorités, de membres des OSC du Benin et du Togo. Ensuite une formation a été faite sur les procédures de gestion de fonds et pour finir, des chèques symboliques ont été remis aux sept OSC sélectionnées dans le cadre de la mise en œuvre dudit projet. Au total, 15millions d'euros y sont consacrés à l'échelle mondiale, dont 455.992 euros pour CARE Benin/Togo, selon le media Banouto. Le projet Féministe en Action se poursuit ainsi jusqu'en 2024 et sera donc visible sur le terrain à travers les actions des OSC sélectionnées, pour le bonheur et l'épanouissement de la femme.


Remise de chèque aux OSC sélectionnées


Au nom de ses pairs, la Directrice Exécutive de WiLDAF-togo Mme ANNE KPEDJI a solennellement pris l'engagement que les fonds mis à leur disposition serviront réellement à la mise en ouvre de leurs projets respectifs et qu'ils seront gérer conformément aux procédure retenues. "Nous allons saisir l'opportunité de ce projet pour renforcer les capacités de nos structure respectives d'une part, et promouvoir l'autonomisation socioéconomique des femmes et des filles de notre communauté d'autre part". A t-elle déclaré.

21 vues0 commentaire